top of page

« Pamphlet RH - Ces histoires qu’un RH ne devrait pas raconter » - Histoire #2


Je ne suis pas un héros….. 😳 Et pourtant, il y a plusieurs mois de cela, j’ai sauvé une vie ❤ Cette situation a été difficile à gérer et vous comprendrez pourquoi après avoir lu ces quelques lignes. Au travail, - Cet homme n’est pas le modèle managérial des standards d’aujourd’hui (peu d’empathie et de bienveillance), - Cet homme ne pratique pas la reconnaissance envers autrui, - Cet homme n’est jamais responsable de rien et surtout pas de ces erreurs ou de ses échecs, - Cet homme, s’il échoue, insulte et invective violement les salariés, c’est son style, - Cet homme a des valeurs qui seraient plutôt réprimandées par la morale, - Cet homme aime à donner des leçons aux autres sans vraiment les faire grandir, Bref, cet homme est finalement assez peu recommandable ! Et pourtant ! Lorsqu’il est tombé à terre, son cœur s’était arrêté, - Je n’ai pas réfléchi et dès les premiers instants, ai pratiqué un massage cardiaque soutenu avec toute mon énergie et l’espoir de le ramener, - 7 minutes intenses, interminables pendant lesquelles j’attendais désespérément l’équipe de sécurité de l’hôtel dans lequel nous nous trouvions pour un séminaire, - 7 minutes pour que l’équipe de sécurité trouve un défibrillateur et sache comment ce dernier fonctionnait… - A la 8ème minutes et après un bref diagnostic d’une dizaine de secondes, le défibrillateur déclenche la décharge électrique. Malgré tout l’espoir né à ce moment-là, le cœur ne redémarre pas, - Après cette décharge électrique tout est suspendu dans le temps, je suis épuisé, perdu, déçu que ce foutu défibrillateur n’est pas joué pleinement son rôle. - Il faut reprendre le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours, - 12ème minute arrivée des pompiers, ils prennent le relais, - 17ème minute arrivée du SAMU et du médecin urgentiste, - Ils font tous un travail formidable car au bout de 50 minutes, le cœur fini par se remettre à battre… Encore sous le choc, le médecin urgentiste me félicite d’avoir sauvé la vie de cet homme. Cet homme c’était mon boss, il ne m’a pas adressé un seul « merci » mais il m’a remercié à sa manière et aujourd’hui je recherche un nouveau poste. J’ai sauvé la vie d’un homme, et je n’ai aucun regret. S’il fallait le refaire, je recommencerai parce qu’une vie ne se négocie pas. Il s’en est sorti sans aucune séquelle. #confiance #altruisme #sauverdesvies #empathie #bienveillance #engagement #courage PS1 : profiter de la vie et ne remettez pas au lendemain vos projets. PS2 : Merci aux pompiers et au SAMU de Paris qui sont admirables pour leur professionnalisme et leur altruisme.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page